Prêt en ligne

NULL

Monter une demande de prêt en ligne va vous prendre un peu de temps, selon votre degré d’organisation et la facilité avec laquelle vous pourrez répondre en cochant ou en précisant aux questions posées… L’idéal est une première approche et, selon l’ambiance de l’interface et la difficulté que vous pourrez éprouver, suspendre ou rechercher durant quelques minutes, les éventuels justificatifs qui vous manqueraient. Il vaut quand même mieux avoir un compte d’accès illimité car cela peut prendre une quinzaine de minutes (voire plus, si vous êtes mal préparé).

En effet, en fonction de la précision de vos réponses, vous progresserez plus ou moins vite dans les pages d’écran, généralement 5 (ou 6) et une fois renseignés, tous ces champs permettront au moteur de simuler votre demande de prêt en ligne.

Cette demande de prêt en ligne peut être effectuée pour tout un panel de prêts, allant du prêt personnel à la construction, l’acquisition de neuf ou d’ancien, l’achat de terrain (et construction), l’achat d’ancien avec travaux, ou même, lors des opérations notariales, l’achat de parts indivise, le paiement d’une soulte de partage… Les motivations sont donc largement envisagées, et les calculs doivent ensuite définir les opérations à risque plus ou moins important en fonction de la spécificité de la demande, de la durée du prêt…

Munis de vos notes, calculs, estimations, justificatifs, bulletins de salaires (éventuellement), numéro(s) de compte(s) bancaire(s), etc., vous vous apprêtez à saisir les renseignements que vous allez découvrir, car, à chaque changement de page, vous dévoilez un nouveau questionnement, et, devant l’inconnu, il vaut mieux être “armé” pour répondre, les programmes soumettant les questions relatives au prêt en ligne ayant peu, voire très peu d’humour, rejetant parfois en bloquant l’avancée du questionnaire entier si un élément paraît peu crédible, mal renseigné, ou ayant une tendance frauduleuse… Essayez de faire un passage test avec des options abstraites et vous buterez très vite sur une incompréhension totale du service… sans doute pour décourager les plaisantins. Donc, devant ces questions présentées un peu brutalement, soyez prêts à fournir toutes les précisions requises en ayant devant vous ou à proximité les bonnes réponses…

Vous serez donc amené à répondre précisément sur une première page destinée (généralement) à situer votre état civil, âge, situation… et la nature de l’opération pour laquelle vous sollicitez une étude de prêt en ligne. Il est recommandé de renseigner les champs très régulièrement, avec exactitude, car ils pourraient servir ultérieurement à vous contacter si une précision se révélait nécessaire pour l’examen et le montage du dossier, la partie “en ligne” ne constituant que la simulation, la phase finale étant beaucoup plus classique avec la rédaction de contrat, de clauses, etc. conformément à la loi (l’informatique est, à ce jour, pour des raisons évidentes de sécurité et de législation, utilisée juste partiellement). Le contrat final étant imprimé “noir sur blanc”. Quatre ou cinq pages d’écran suivront pour renseigner tout ce qui tient à votre projet, qu’il soit investissement immobilier, opération particulière ou prêt pour l’achat de biens de consommation. Le résultat de la simulation vous permettra de lire à la fin les diverses notions à connaître sur le montant, la durée de remboursement, etc. et d’envisager d’aller plus loin si vous le souhaitez. Comparez un organisme avec d’autres…

Related Post